connaître - observer - restaurer- préserver- transmettre le patrimoine rural 

  

Enfin, le 31 décembre 1993, la maison en pans de bois et torchis fut ouverte au public et le 15 février 1994, le rez-de-chaussée fut inauguré en tant qu'espace d'exposition par l'association et la mairie. Le premier étage a été , quant à lui, concédé à l'association "Maisons Paysannes de l'Oise" pour y installer son siège. Pour celle-ci, la maison était considérée comme "unchamp d'application, un laboratoire idéal et un tremplin pour promouvoir les techniques traditionnelles du bâtiment. Elle allait devenir une véritable vitrine du savoir-faire. 

Les travaux commencèrent en septembre 1993. Ils consistèrent, entre autre, à réassembler la charpente et à la remonter selon les méthodes traditionnels. Le toit fut recouvert avec les tuiles plates d'origine, et on remonta la cheminée avec les briques qui avaient été soigneusement récupérées. Des adhérents de Maisons Paysannes de l'Oise s'associèrent à l'opération, au cours de stages, en garnissant à la main les espaces entre les pans de bois avec 25 tonnes  

de torchis. Le système des fusées fut utilisé pour la réalisation du plafond du premier étage (pièces de bois 

que l'on pose à cheval sur les solives après les avoir enroulées de paille et trempées dans de l'argile). 

Cette maison fut ensuite repérée comme étant la plus ancienne de la ville (construite en 1410). Apprenant la situation, l'Association "Maisons Payanne de l'Oise" décida d'intervenir pour sauver ce patrimoine. Pour ce faire, la maison étant sur un terrain privé, il fallait donc la déplacer. La première étape consista à démonter la maison afin de libérer le terrain. Le démontage fut confié à un maitre charpentier adhérent de l'association. Les tuiles de toit et les briques de la cheminée furent soigneusement récupérées et on démonta la charpente en bois. La deuxième étape consista à la remonter sur un autre terrain appartenant à l'Etat et situé juste derrière la cathédrale. 

A Beauvais, dans les années 90, rue Jean-Baptiste Oudry, une vieille maison en ruine que les tumultes des siècles n'avaient pas réussi à détruire, attendait tristement qu'une dernière rafale de vent veuille bien la rendre à sa terre originelle. Tel est le triste début de l'histoire de la maison du XVème siècle. 

 
 

Il était une fois 

La maison du XVème